À Hokkaido, une entreprise de design de bâtiments, Sakura Kozo, a trouvé une solution innovante pour réduire le turnover : laisser les employés choisir leur manager. Spécialisée dans la conception de structures résistantes aux tremblements de terre, cette société souffrait d’un taux de départ de plus de 10% par an.

Depuis, chaque employé évalue son manager sur divers critères tels que la gestion du stress des subordonnés, le partage des connaissances, et l’implication dans les négociations salariales. Une fois les évaluations collectées, les employés choisissent leur supérieur pour l’année suivante. Résultat ? Le taux de turnover a chuté à moins de 1%.

Cette initiative a non seulement augmenté la satisfaction des employés, mais a également inspiré d’autres entreprises japonaises. Par exemple, Nyle, une agence de marketing digital à Tokyo, permet aux candidats de choisir le recruteur avec qui ils feront leur premier entretien d’embauche, basant leur choix sur des fiches descriptives des managers.